Voeux-2019-RSE-Developpement-Marseille

Que ce soit dans le domaine des actions citoyennes ou celui des entreprises, nous avons des raisons d’être optimistes sur un engagement pour des modes de vies plus durables dans la métropole d’Aix-Marseille et dans toute la région PACA. Voici pourquoi…

2018, un bilan très positif sur la RSE en PACA

L’année 2018 a été une année chargée sur les plans politique, social, écologique et économique, et malgré les nombreuses agitations (et le mot est faible dans certains cas), certains faits m’ont particulièrement marqué l’année dernière. En voici quelques uns.

Trophées RSE PACA

Comme chaque année, les trophées RSE PACA se sont déroulés en fin d’année à Aubagne, et c’est toujours une occasion de mettre en valeur les entreprises les plus engagées de la région. De la TPE à l’ETI, de la restauration au nettoyage, la diversité économique de notre territoire est bien représentée. Mais par dessus tout, cela m’amène à deux constat. Premièrement, la RSE est aussi et surtout une affaire de PME, puisque ce sont d’elles que viennent les changements les plus profonds et les innovations les plus responsables. Deuxièmement, la région PACA est un territoire foisonnant de volonté, d’innovation et de faiseurs du changement. Et c’est une très bonne nouvelle !

RSE-PACA

SIAL 2018 et agriculture bio

Dans un précédent article, je vous faisais part de mon bilan du SIAL, le plus grand salon dédié à l’agroalimentaire, auquel j’avais encore une fois pu constater la qualité des PME agroalimentaires de PACA, et leur capacité d’innovation.

Autre bonne nouvelle toujours dans le secteur agroalimentaire, la région PACA s’est démarquée en 2018 comme championne de France de l’agriculture bio. Donc la demande tire l’offre et tout le territoire en bénéficie, un cercle vertueux qui ne demande qu’à se renforcer !

SIAL-agroalimentaire

Marche pour le climat

Du côté des citoyens -le terme est trompeur puisque la plupart sont aussi des salariés, cadres ou dirigeants- il y a aussi de quoi se réjouir! Par exemple, le samedi 8 décembre, 10 000 Marseillais.es ont marché pour le climat. Et pour avoir été l’un de ces milliers de « manifestants », je peux vous assurer qu’au delà du climat, il était aussi question de biodiversité, de nature en ville, d’agriculture biologique, de justice sociale et environnementale ou encore d’énergies renouvelables. Ce sont donc une grande diversité de thèmes relatifs à l’environnement que nous avons célébré, preuve que les citoyens sont en attente de changement et sont prêts à s’engager avec beaucoup d’optimisme !

Associations citoyennes locales

D’ailleurs, cette marche avait été organisée par des associations écologiques et a permis de les regrouper. A Marseille et ses environs, pour ne parler que de l’ultra-local, certaines associations créée récemment sont très dynamiques pour promouvoir la protection de l’environnement. On peut citer par exemple Recyclop – Un œil sur la planète qui collecte et recycle les mégots, Palana Environnement qui récupère le filets de pèche abandonnées pour les recycler ou encore 1 déchet par jour qui ramasse les déchets urbains avant qu’ils ne finissent dans la mer. A noter que cette dernière organise des opérations de nettoyage avec des entreprises locales engagées dans la RSE… et la boucle de l’optimisme est bouclée !

2019, une année d’accélération

C’est sur ces actualités marquantes de 2018 en PACA que je me base pour prédire que 2019 marquera une accélération dans les pratiques responsables, notamment de la part des PME.

Le cadre réglementaire évolue

L’année 2018 a vu aboutir des processus réglementaires qui ne vont pas toujours assez loin mais qui en tout cas vont dans la bonne direction et servent de base pour la suite.

Citons par exemple la loi Pacte, votée en juin dernier, qui a déjà poussé certaines PME à réfléchir sur leur responsabilité sociétale, et qui devraient pousser leurs réflexions en 2019 jusqu’à s’interroger sur leur raison d’être. C’est en tout cas l’un des objectifs de la loi, qu’il sera intéressant de suivre au cours de l’année.

Plus tôt, en octobre dernier, les États Généraux de l’Alimentation ont abouti au projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous. Bien qu’en dessous des attentes qu’il avait généré, ce texte montre une volonté réelle des acteurs de la filière de rétablir un équilibre dans les relations entre producteurs et acheteurs. Des effets sont déjà ressentis et d’autres sont attendus pour 2019.

On peut aussi évoquer la publication par le Ministère de la transition écologique d’une feuille de route sur l’économie circulaire. Cette feuille de route contient 50 mesures qui visent à orienter les consommateurs, renforcer la gouvernance des filières de Responsabilité élargie des producteurs (REP) et rentabiliser le recyclage tout en allongeant la durée de vie des produits et développer la réparation. Ici encore, la mise en application en 2019 changera certaines pratiques.

Des bases réglementaires solides ont donc été posées pour la RSE au sens large en 2018, et l’année 2019 sera passionnante de ce point de vue là !

Les PME structurent leur démarche RSE

Je m’en rends compte chaque jour dans mon activité de conseil en RSE, de plus en plus de PME de tous secteurs s’interrogent sur la manière de répondre du mieux possible aux attentes des consommateurs. Je parlais plus haut d’un réveil citoyen sur les questions sociales et environnementales; ce réveil se traduit par des habitudes de consommation qui évoluent vers plus de local, plus de qualité, plus de connaissance de la chaîne d’approvisionnement, plus de bio, etc. Et les PME, fournisseurs majeurs de la grande distribution, doivent donc se structurer pour répondre à ces demandes.

Ce que je trouve marquant, c’est à quel point les PME sollicitent des conseils sur des points précis de leur démarche RSE ou avec un objectif bien défini. Je m’explique. Alors qu’il y a quelques années encore, certaines entreprises se lançaient dans la RSE pour suivre une tendance, elle se lancent maintenant avec un objectif bien précis en ligne de mire : minimiser leurs risques via les achats responsables, créer de la préférence de marque en communiquant sur des actions existantes, travailler sur les valeurs internes pour améliorer le bien-être, etc. Et cela marque un vrai changement dans l’approche de la RSE qui est désormais vraiment perçue comme un levier de création de valeur, plus seulement comme un affichage indispensable. La RSE des PME en 2019 sera donc sincère et efficace !

Marseille se prépare à être la capitale mondiale de la biodiversité

Marseille a la particularité d’être une grande métropole qui abrite sur son territoire un parc naturel national, ce qui en fait une ville idéale pour parler de biodiversité. C’est une des raisons pour lesquelles se tiendra en 2020 à Marseille le Congrès Mondial de la nature de l’UICN, grand rassemblement mondial sur la biodiversité. C’est donc dès 2019 que la sphère économique et écologique locale va placer la biodiversité dans ses réflexions. En anticipation de ce sommet mondial, se tiendra en 2019 le salon Planète Biodiv’ qui a pour but de ressembler et faire réfléchir les acteurs de la biodiversité, et auquel j’interviendrai. Marseille et toute la région seront donc pendant quelques mois au centre de l’attention mondiale en termes de biodiversité… un beau challenge qui je suis sûr sera relevé haut la main par les entreprises et les citoyens !

Vous l’aurez compris, c’est avec beaucoup d’optimisme que j’entame cette année 2019. Un optimisme qui se base sur des signaux forts : des bases pour une transition durable ont été posées en 2018, et 2019 connaîtra une accélération de cette transition… Bonne année à tous !



Sébastien Magnan

Spécialisé en développement durable et en innovation, je suis convaincu que les changements profonds et durables passeront par des consommateurs engagés et des PME vertueuses. J'accompagne des dirigeants de PME en Région PACA pour intégrer le développement durable à leur business-model et créer de la valeur sur le long terme.

%d blogueurs aiment cette page :