Les démarches RSE des PME valorisées par la grande distribution !

Dire que la RSE est profitable aux entreprises et en particulier aux PME, c’est bien. Voir que les choses avancent vraiment, c’est encore mieux. Alors aujourd’hui on se penche sur deux initiatives dévoilées récemment qui montrent que la grande distribution a décidé de valoriser l’engagement des PME sur les thématiques de la RSE.

La grande distribution est un bon indicateur des tendances de consommation, surtout en France où elle est omniprésente. On voit de plus en plus dans les rayons de produits labellisés, biologiques, végétariens, fabriqués en France, etc. Cette tendance suit l’évolution des attentes des consommateurs que nous sommes. Et, comme on en a parlé dans un précédent article, puisque les consommateurs attendent aussi plus d’engagements globaux sur la RSE, la grande distribution s’y met pour répondre à cette attente.

En effet, plusieurs enseignes ont annoncé récemment qu’elles allaient valoriser dans leurs prospectus nationaux leurs fournisseurs détentrices du label « Entrepreneurs plus engagés », délivré par la FEEF (fédération des entreprises et entrepreneurs de France). Et pour enfoncer le clou, la FEEF diffusera sur le web et à la télévision une campagne de communication sur ce label. Les PME qui ont su se lancer dans des démarches RSE et se retrouvent ainsi valorisées en seront les grandes gagnantes !

Plus d’informations sur l’article de LSA Conso.

 

Autre annonce d’intérêt pour les PME engagées ou qui veulent le devenir, une plateforme d’auto-évaluation RSE des fournisseurs de la grande distribution va être lancée à la rentrée. Cette plateforme est le fruit d’une collaboration entre quatre grande organisations professionnelles françaises: l’ANIA, Coop de France, la FCD et la FEEF. Les objectifs affichés : simplifier les auto-évaluations RSE et les échanges entre fournisseurs et distributeurs, faciliter le pilotage des démarches RSE et valoriser les actions RSE mises en place par les fournisseurs. Cette collaboration inédite montre bien l’intérêt croissant des distributeurs pour les engagements de leurs fournisseurs, eux-mêmes motivés par l’évolution des attentes des consommateurs.

Plus d’informations sur le communiqué de presse.

 

La grande distribution souhaite donc que les efforts de ses fournisseurs soient mis en avant, et c’est encore une bonne nouvelles pour les PME engagées ! Et pour celles qui ne le sont pas encore, il est toujours temps de prendre le train en marche…

 

[e-RSE.net] Les consommateurs prêts à payer plus cher pour des produits écologiques

… et c’est une aubaine pour les entreprises !

C’est dans l’air depuis plusieurs années et les études continuent de confirmer ce qui est maintenant plus qu’une tendance : la consommation responsable s’installe durablement. Le résultat ? Des consommateurs soucieux des impacts sociaux et environnementaux de leur consommation, et ce dans tous les secteurs.

L’exemple le plus probant reste probablement celui de l’agriculture biologique, avec notamment ses logos bien ancrés chez les consommateurs et des prix souvent plus élevés que de plus en plus de consommateurs sont prêts à payer.

Il y a donc pour les entreprises une opportunité énorme à saisir sur le marché local et international. Très bien, mais comment et avec quels résultats ?

Changer son mode de production pour proposer des produits ou services écologiques demande généralement dans une premier temps un investissement financier et une volonté importante de la part des dirigeants. Mais les résultats peuvent s’avérer extrêmement positifs : optimisation des procédés, gains en efficacité, plus grande motivation, mise sur le marché de produits ou services répondant aux tendances actuelles, fidélisation des clients, etc. Et au final : de meilleurs résultats financiers, en plus bien sûr des bénéfices sociétaux.

Pour les sceptiques et autres pessimistes, je vous invite à vous pencher sur le cas Pocheco détaillé dans un autre article.

 

Lire l’article complet sur e-RSE.net